Le storytelling c’est quoi ?

Le storytelling ou communication narrative en français, est un processus qui consiste à établir une connexion sentimentale avec le consommateur avant de vendre.

En d’autres termes, on pourrait traduire le storytelling par l’art de raconter une histoire afin de faire passer un message ou tes idées de façon super attractive : sous la forme d’un récit !

Il suffit de prendre les contes de notre enfance, qui avaient, pour la grande majorité, une morale. Mais si on ne résume ces histoires, que par leur morale, ce n’est pas très vendeur. D’où l’importance de créer une belle histoire afin de faire passer le message ! Sans parler du fait, qu’avec une histoire intéressante, le message que l’on souhaite faire passer va s’imprégner plus facilement dans la mémoire de tes prospects.

⇢ À lire aussi : Comment optimiser son blog en 2020

 

À quoi ça sert le storytelling ?

Dans la pratique, le storytelling va bien au-delà de cette définition. Le principe n’est pas uniquement de faire passer un message autour d’une histoire. Le storytelling est un outil puissant qui va te permettre beaucoup de choses. Notamment d’établir une relation à long terme avec tes prospects, de maintenir l’intérêt de ton audience mais surtout de créer une réelle connexion émotionnelle avec elle. De plus, le storytelling te permet d’humaniser ton discours.

 

La communication à travers les émotions

Avant de te lancer dans le storytelling, il est important de trouver l’image que tu souhaites transmettre ainsi que les émotions que tu souhaites susciter chez tes consommateurs. Mais pas que. Il est important de déterminer au préalable la cible à laquelle tu vas t’adresser. Eh oui, on ne parle pas à un enfant comme à un adulte. Il suffit de prendre l’exemple de Coca-cola. Cette marque a réussi le tour de force de s’approprier l’image du père Noel. Et quel tour de maître ! Quoi de mieux que de faire appel aux souvenirs de notre enfance et en particulier aux souvenir de Noel ?

vendre-en-storytelling

Utiliser le storytelling pour vendre en produisant une émotion chez le lecteur

Comme énoncé plus haut, le storytelling se base sur le fait de raconter, créer une histoire qui va produire une émotion chez ses prospects. Il faut faire appel aux 3 émotions fortes : le désir, le plaisir et la peur. Le storytelling doit dépasser la simple présentation de produit, de ton entreprise ou encore de tes engagements. Il est vrai que ces éléments sont indispensables pour un storytelling réussi. Cependant, il faut que ta communication raconte une histoire avec des émotions dont ton public pourra s’approprier. Le but est donc de faire appel aux émotions de ton public afin qu’il achète ton produit.

⇢ À lire aussi : Comment devenir une entrepreneuse à succès en 2020

Le storytelling pour susciter le désir

Parmi les 3 émotions énoncés plus haut, le désir est l’émotion forte la plus recherchée dans la conception d’un storytelling. En effet, afin de stimuler le client dans sa décision d’achat, rien de tel que le désir. C’est le levier émotionnel le plus important, qu’il soit sensoriel, charnel, ou qu’il réponde à un besoin d’appartenance ou d’estime. Toutefois, pour faire du désir un levier émotionnel, il est important de faire passer les caractéristiques de ton produit au second plan.

On retrouve ce levier émotionnel dans les publicités de luxe ou dans le secteur de la vente Le désir d’acquérir de beaux objets est un vecteur de vente. Prenons l’exemple des publicités des smartphones. Le message émotionnel est central et les propriétés techniques passent au second plan. Dans ces publicité, l’objet nous procure un sentiment de désir, on a qu’une seule envie, c’est de l’avoir.

Afin d’utiliser le désir comme levier émotionnel, il est important que ta cible puisse s’identifier au protagoniste et avoir le désir de devenir comme lui.

 

Le storytelling pour créer du plaisir

Susciter du plaisir est surtout utilisé dans le secteur alimentaire. Un storytelling réussi peut aussi miser sur le sentiment de plaisir afin de favoriser la conversion. Ce dernier se rattache immédiatement aux sensations que procure l’acquisition du produit. Après être passé par le sentir de désir, tes clients vont pouvoir sentir les sensations que le produit va leur procurer.

Comme dit plus haut, cette technique du plaisir est très souvent utilisée dans l’alimentation. Qu’on le veuille ou non, la nature de l’Homme fait que nous ne supportons pas que des personnes prennent du plaisir sans nous. Il suffit de voir les publicités où les protagonistes prennent du plaisir en mangeant tel produit. Cela va inconsciemment créer une envie d’achat du dit produit.

Ton travail va être de cibler ces sensations qui sont liées au plaisir et de les placer de façon intelligente dans ton storytelling. Habituellement, ces sensations se rapportent à la vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odorat. Dans d’autres cas, elles peuvent aussi concerner le plaisir d’avoir, d’être ou tout simplement de faire. Cependant, c’est uniquement grâce à l’acquisition du produit que ta cible pourra se procurer ce plaisir. Comme tu l’as compris, c’est un facteur d’achat fort, mais attention aux publicités mensongères.

⇢ À lire aussi : Comment vivre de passion

 

Le storytelling pour susciter la peur

Cela peut t’étonner, car la peur est l’émotion qui pousse à prendre des décisions irrationnelles et non réfléchit. Mais ici on parle plutôt de la peur de manquer, de ne pas avoir profité des meilleures offres ou encore d’être exclu. La sensation de peur est une émotion très efficace pour élaborer une technique de vente ou encore des opérations marketing de choc.

En utilisant cette technique, il faut miser sur la notion de rapidité. En effet, en suscitant la peur, tu vas créer un état de stress, d’angoisse chez ton client qui va s’empresser d’acheter ton produit. C’est un des meilleurs moyens d’obtenir l’engagement de ce dernier.

le-storytelling

 

Certes, mais comment utiliser le storytelling pour vendre ?

Afin d’être sûr que tu es toutes les cartes en main pour devenir une véritable experte dans le storytelling, il y a quelques étapes à respecter. N’oublie pas que c’est un art, et donc la communication narrative nécessite de la créativité, de la vision et certaines compétences. Maintenant nous allons le processus d’un storytelling réussi.

Peintres, sculpteurs, musiciens… ont tous leur propre processus créatif lorsqu’ils produisent de l’art. Il les aide à savoir par où commencer, comment développer peur vision et comment perfectionner leur pratique. Il en va de même pour le storytelling.

 

Pourquoi avoir un processus créatif est si important ?

Parce qu’en tant qu’entrepreneuse, tu as probablement énormément de choses et de messages à transmettre à ta communauté. Comment savoir par où commencer ? Savoir quel message transmettre à quel moment ? Commençons par le commencement…

processus-creatif-storytelling

 

Identifier son audience cible

Eh oui, l’audience cible, encore et toujours. Je pense que maintenant, tu as bien compris que connaître son audience cible est la base de toute stratégie marketing.  Qui sera intéressé par tes histoires ? Qui va en bénéficier le plus ? Afin de créer un storytelling convaincant, tu dois dans un premier temps comprendre ton audience et qui répondra et agira.

Avant de te lancer dans le processus créatif du storytelling, il faut commencer par faire des recherches sur ton marché cible. Il est temps de définir ton avatar client. Encore une fois, ce processus te permettra de savoir qui pourrait lire, voir ou écouter tes « histoires ». Ce premier point te fournira également une orientation cruciale pour les prochaines étapes du processus.

⇢ À lire aussi : Comment rendre ses clients accros

 

Définir son message principal

Peu importe la durée de ton histoire. Ton storytelling doit transmettre un message principal. C’est un peu comme les fondations d’une maison. Elles doivent être établi avant de construire les murs.

Ton histoire va-t-elle expliquer un service, défendre un problème ? Quel est l’intérêt ? Afin de t’aider dans cette étape, essaye de résumer ton histoire en six à dix mots. SI tu n’y arrive pas, c’est que tu n’as pas encore trouvé le message que tu souhaites transmettre.

 

Créer un univers autour de sa marque

Ton offre ou ton entreprise doit être capable de raconter une histoire et créer une expérience humaine pour tes clients. Il est donc logique que la mise en scène soit PRIMORDIALE. Ton offre doit être rattaché à un cadre déterminé, à un univers unique qui correspond à ta marque.

 

La mise en scène d’un protagoniste

Je pense que tu l’as déjà bien compris, mais le storytelling s’appuie sur les schémas narratifs d’une histoire, d’un conte. Il te faut donc un protagoniste qui intéresse. Au lieu de parler de tes produits ou de ta marque directement, opte plutôt pour le fait de parler des fondateurs, ou encore des personnes qui ont contribué à construire ta marque,

Prenons encore une fois l’exemple de Coca-cola. Dans leur onglet « notre histoire », la société préfère parler de « l’homme derrière la formule » plutôt que de leur boisson. Comme tu le vois, on est toujours dans cette logique de mettre en avant l’humain, et non le produit. Dans ton cas, si tu es une entrepreneuse, tu peux présenter les héros de ton entreprise en présentant l’ensemble des membres de ton équipe.

protagoniste-dans-le-storytelling

 

Pour conclure :

Le storytelling peut t’apporter énormément, il faut donc l’inclure dans ta stratégie marketing. Encore faut-il bien l’utiliser.

Avant de te lancer, il faut donc définir le contexte :

  • Qui va raconter l’histoire et dans quel contexte
  • À qui tu vas raconter l’histoire (avatar client) et quel est le message que tu vas faire passer
  • Où se passe l’histoire, avec qui… ?
  • Quels sont les problèmes de ton avatar client que tu vas faire passer avec l’histoire
  • Quelle est la morale ?

 

De plus, tu dois garder en mémoire qu’une histoire simple et basique (si tu as peu de temps) fonctionne en 3 actes :

  • Problème
  • Solution
  • Situation après la transformation + perspective vers le futur

 

Et bien-sûr, pour qu’une histoire soit complètement réussie, il te faudra du temps et travailler sur ces 6 actes principaux :

  • Problème
  • Analyse
  • Solution 1
  • Échec
  • Résolution 1
  • Situation finale

⇢ À lire aussi : Comment oser sa reconversion professionnelle ?

 

Comme le dirais Tom Hopkins dans son livre « La vente » : « Toute décision est émotionnelle ». Alors, quoi de mieux qu’une histoire pour toucher aux émotions ?

Tu l’as compris, le storytelling c’est le moyen t’ancrer ton identité dans la mémoire de ton audience. Mais surtout, il permet de pousser à l’achat en faisant appel aux émotions de ta communauté.

le-storytelling