Aujourd’hui on va parler entrepreneuriat et reconversion professionnelle. Si tu es en train de lire cet article, c’est sûrement qu’aujourd’hui tu es salariée ou que tu as une activité qui ne te convient pas. Tu as envie de plus de liberté, tu as envie de mieux gagner ta vie tout en devenant indépendante. Et bien tu es au bon endroit. Le monde du salariat offre un certain confort. Dans le sens où tu as un salaire qui tombe tous les mois, des horaires fixes (la plupart du temps). Mais il arrive un temps où on en veut plus. On veut pouvoir être libre de ses mouvements et de ses choi  et c’est à ce moment-là qu’il est temps de quitter son job de salarié et sauter dans le bain des entrepreneures. Aujourd’hui, nous allons parler de 3 points essentiels. Trois points qui vont te permettre de sauter le pas et d’oser la reconversion professionnelle.

1er point : Anticiper et préparer sa reconversion professionnelle

Avant de changer de métier et oser la reconversion professionnelle il est important de savoir anticiper.

Tu as sûrement des obligations, telles qu’un loyer à payer, des factures, un crédit à rembourser ou encore une famille à nourrir. D’où l’importance de prévoir et d’anticiper ton départ du monde du salariat pour modérer les risques que tu vas prendre. En effet, il est important de sortir de sa zone de confort, de s’écouter et de prendre des risques. Mais il n’y a rien de pire que de prendre des risques qui ne sont pas mesurés.

Mais comment anticiper et réussir sa reconversion professionnelle ?

L’anticipation et la préparation avant de changer de job se fait en plusieurs étapes.

Premièrement, tu dois commencer par calculer ton salaire idéal. Ce dernier doit pouvoir couvrir toutes tes charges. Que ce soit des factures, les courses alimentaires, les petits plaisirs (tel que des restaurants ou sorties) mais également les futurs prélèvements (comme les impôts). 

Deuxièmement, tu vas calculer le nombre de mois qu’il te faut pour construire ton activité entrepreneuriale. Avant de créer ton métier de rêve, il est important de cibler combien de mois tu te donnes pour vivre de ton activité. Pour calculer cette période, il faudra également que tu prennes en compte les possibles aides que tu pourras recevoir. Tu auras peut-être droit au chômage, ou encore à l’ACRE (c’est une réduction des charges sociales lorsque tu te lances en micro-entreprise). Je te conseille de bien d’informer sur ces dernières. Il existe de nombreuses aides qui sont mise en place pour que les jeunes entrepreneurs puissent se développer à moindre coût.

Mettre de l’argent de côté

Imaginons que tu te donnes 6 mois. Je te conseille de mettre 2000€ x 6 de côté pour construire ton entreprise en toute sérénité. Si aujourd’hui tu n’as pas droit au chômage ou autre aide, il est important de mettre de l’argent de côté. De cette façon, tu pourras monter ton business en ligne sans te préoccuper du manque d’argent. Il existe diverses façons de le faire, comme par exemple en prenant des petits boulots à côté (dans la restauration par exemple), en retournant vivre chez tes parents, en prenant un appartement plus petit, en vendant certaines choses dont tu ne te sers plus (vêtements, sac, jeux…) Cette technique te permet de commencer ta reconversion professionnelle en toute sécurité.

Dans le cas où tu as droit au chômage, je t’invite à te renseigner auprès de ton conseillé. En effet, il pourra t’aiguiller dans ta reconversion professionnelle en toute tranquillité.

Avant de te lancer, il est très important de se poser toutes ces questions. Il n’y a rien de pire que d’être stressée par le manque d’argent, « Comment je vais finir le mois ? », « Comment je vais payer mes factures le mois prochain ? ». Pour éliminer ces questions et ne pas t’handicaper dans la construction de ton business, un seul mot d’ordre : ANTICIPER

2eme point : Trouver la bonne idée pour réussir sa reconversion professionnelle

Quand on se lance dans la création de business on se dit qu’il faut THE IDEE pour devenir riche. Mais ce qui est important pour trouver son idée s’est d’être alignée avec cette dernière et ses compétences. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce que tu vas faire aujourd’hui, tu vas sûrement le faire pendant de nombreuses années. Même si avec le temps tu délègues ou tu automatise certaines parties de ton business. Néanmoins, il est important d’être alignée avec ce que tu fais dans la vie pour ne pas perdre ta motivation.

La première question à te poser : Quelles sont tes compétences ?

Qu’est-ce que tu sais faire plus ou moins naturellement.

Alors, ce n’est pas forcément ce dans quoi tu es diplômée. C’est plutôt ce sur quoi on te complimente, ce sur quoi tu es douée naturellement. Demande-toi quels sont les sujets sur lesquels tes proches te demandent conseils, quel est le sujet dont tu arrives à parler pendant des heures sans même y penser.

La deuxième question est : Quelles sont tes passions ?

Qu’est-ce que tu aimes faire pendant des heures ? Qu’est-ce que tu pourrais faire pendant des heures sans être payée ? Car il va s’agir de ça au début, pour faire tes marques et débuter tu vas sûrement devoir travailler sans « être payée ». Cette phase peut durer 2h comme 2 jours ou 2 mois, cela dépend vraiment de ton domaine, de ta thématique. Mais il faut que tu puisses le faire avec cette envie de le faire.

La troisième question : De quoi ton marché a besoin ?

En te renseignant sur tes compétences, tes qualités, tes passions, tu vas avoir une idée du marché que tu vas toucher. À quoi ressemble ton marché, quelles sont les personnes qui font partie de ce marché ? Mais surtout de quoi ton marché à besoin ?

Une fois que tu as plus ou moins une idée et pour trouver ta niche spécifique, tu dois “rentrer dans ta thématique”. Tu peux le faire en rejoignant des groupes Facebook de ton sujet, en te rendant à des évènements physiques sur ta thématique. De cette façon, tu vas pouvoir rencontrer des gens et leur parler (que ce soit sur les réseaux sociaux ou en IRL). Mais le plus important est que tu vas pouvoir échanger avec eux afin de comprendre leurs besoins, leurs souffrance et douleurs. C’est ainsi que tu sauras comment les aider à passer d’un point A à un point B grâce à ta thématique.

Ne t’éparpilles pas sur plusieurs sujets

Une fois que tu auras travaillé sur tout ça, garde ta thématique et ne t’éparpille pas. Je ne sais pas si tu connais le syndrome de l’objet brillant, mais c’est quelque chose que l’on retrouve énormément sur internet. Mais c’est quoi le syndrome de l’objet brillant ? C’est la tendance d’une personne à courir après quelque chose de nouveau : un projet, un outil, un but, plutôt que de rester concentrée sur ce qu’elle fait déjà. Tu vois que tel personne a fait ça et cela a marché pour elle, alors tu veux faire la même chose. Halte là ! Tu vas vite être débordée mais surtout tu vas très vite t’éparpiller et ta thématique de départ sera quasi inexistante. Voilà pourquoi, une fois que tu as trouvé la thématique qui te correspond vraiment, il faut que tu la gardes et que tu restes focus sur cette dernière.

3eme point : Choisir ton business model

Troisième et dernier point (mais pas des moindres), choisir son business model. Il faut que tu choisisses le type de business model qui est aligné avec qui tu es.

Il existe plusieurs business model. Mais tu dois garder en mémoire que chacun à ses propres spécificités, qui ne seront peut-être pas aligné avec qui tu es ou ta thématique.

Le done for you : pour les freelancer

Tu deviens freelancer, tu es donc payé pour faire les choses pour ton client. Par exemple : Tu es créatrice de site, tu vas créer des sites pour tes clients prêt à être utilisé, ou bien tu es rédactrice en SEO, tu vas donc écrire des articles pour tes clients …

Les formations

Si ton truc est de rester sur ton ordinateur tout en créant des formations puis de les vendre c’est tout à fait possible. De plus, grâce aux formations en ligne, tu peux facilement automatiser ton business.

Consulting

Le coaching et consulting est le fait d’échanger son temps contre de l’argent ou de déléguer. Mais ça demande aussi une « présence » (quelle soit physique ou en ligne) donc du temps.

Peut-être que tu préfères aller rencontrer des gens et créer des évènements. Tu es peut-être plutôt tournée vers la vente.

En tout cas avec ta thématique tu as plusieurs business modèle de disponible. Mais concentre-toi sur un business modèle pour ne pas t’éparpiller dès le début. Pour créer ton business tu vas devoir y aller petit à petit et étape par étape. Et surtout ne pas mettre la charrue avant les boeufs comme on dit ! Ne gravis pas les échelons trop vite, car tu risques de faire couler ton business avant que celui-ci n’ai encore démarré.

On est encore en début d’année, et c’est maintenant que tu dois te lancer pour construire ton business et ton empire. C’est maintenant que tu dois passer à l’action et croire en toi. N’oublie pas que si tu ne crois pas en toi, personne ne le fera à ta place.

reconversion-professionnelle